24 novembre 2009

V 8 No 12: Tableaux des Cotes R (CRC) automne 2009

Après l’édition, l'information est ajustée, s'il y a lieu,
sur le site du bulletin

Tourterelles tristes (L'Ancienne-Lorette)


Section Nouvelles www.acoc.info
Tableaux des cotes R - automne 2009
Description de programmes universitaires
Test d'aptitude aux études dentaires
Conférences sur l'admission en sciences de la santé de l'U. Laval
Aide en orientation
Comment devenir orthophoniste

Vous souhaitez présenter une communication au prochain colloque des conseillers d’orientation qui aura lieu à Québec du 2 au 4 juin ? Évaluer et intervenir : des « indissociables » de notre pratique. La date limite pour présenter une communication a été prolongée jusqu'au 25 novembre. Vous trouverez l'appel de communication dans la section des membres sur le site de l’Ordre
http://www.orientation.qc.ca/ L'ACOC organisera une journée précolloque le 1er juin pour ses membres (une conférence, un souper et l’AGA).

Tableaux des cotes R - Automne 2009 - www.acoc.info/accueil/laNouvelle.asp?IdNews=479 Voici les tableaux des cotes R (CRC) qui ont servi pour l'admission dans les programmes universitaires contingentés au trimestre d'automne 2009. Ce document d'Hélène Trudeau, c.o. au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, a été mis à jour par sa remplaçante, Véronique Fillion, c.o. que nous remercions pour son apport dans ce dossier. www.acoc.info/database/Image_usager/2/Raymond%20Jean/Universités/Cotes%20R%20_%20HT_VeroFillion.pdf Vous trouverez ce document en permanence à notre page sur le Contingentement universitaire. www.acoc.info/accueil/affichage.asp?B=836

Page de l'admission universitaire pour vous guider www.acoc.info/accueil/affichage.asp?B=915

Collégial
Des mots qui ne sont plus des fautes
À compter de juin 2010, les élèves qui écriront «renouvèlement», «ognon», «bruler» ou «iglou» dans les examens du Ministère ne seront plus pénalisés. Au risque de froisser des générations entières de parents qui ont appris à écrire le français autrement, Québec a décidé qu'il tolérera désormais ce que les experts appellent «la nouvelle orthographe.». «Les élèves ne seront pas pénalisés, dans la mesure [où ces rectifications] seront inscrites dans les dictionnaires usuels», a confirmé hier la porte-parole du ministère de l'Éducation, Ahissia Ahua. Or, depuis un an, au moins deux ouvrages de référence publiés par Larousse tiennent compte de ces modifications. «Une note à cet effet sera ajoutée [...] dans les guides et grilles de correction des épreuves d'écriture de français de 4e et 6e années du primaire et de 2e et 5e années du secondaire de juin 2010», précise Mme Ahua. Il faut évoluer, insiste Chantal Contant. Approuvée par l'Académie française depuis près de 20 ans, cette nouvelle façon d'écrire la langue a pourtant bien du mal à s'implanter au Québec. «L'orthographe rectifiée», qui vise à «simplifier la langue» en supprimant notamment plusieurs accents circonflexes, consonnes doubles, traits d'union et «anomalies historiques», n'est pour l'instant réservée qu'à quelques rares publications, dont le bulletin hebdomadaire de l'Université de Montréal. Les étudiants en enseignement ont beau être formés pour l'inculquer à leurs élèves, rien ne garantit qu'ils le font vraiment, avoue Chantal Contant, une experte des rectifications orthographiques. «Ça varie beaucoup d'une école à l'autre», indique cette linguiste qui oeuvre à l'UQAM. Mais il est grand temps que les profs acceptent ces changements, croit Chantal Contant. «Si les coiffeuses et les mécaniciens évoluent, c'est juste normal que les enseignants se mettent à jour [et que] les parents évoluent», lance la spécialiste, qui a reçu le mandat de mettre à jour le guide de conjugaison Bescherelle, il y a quelques années. «Ce qu'on vit, c'est juste une petite réformette par rapport aux vraies réformes qu'a déjà connues la langue», dit-elle. Chantal Contant est ravie que le ministère de l'Éducation ait décidé de tolérer la nouvelle orthographe dans les examens de fin d'année. «Il y avait des écoles qui disaient ne pas être au courant [des modifications orthographiques], indique-t-elle. On a enfin le papier qui dit que c'est accepté», se réjouit l'experte. «C'est maintenant aux gens de s'initier en douceur, estime Chantal Contant. L'orthographe évolue pour le mieux.»
http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/11/20091118-052400.html À lire aussi : Du nivellement par le bas? www.canoe.com/archives/infos/quebeccanada/2009/11/20091118-053400.html Ce que la nouvelle orthographe change www.canoe.com/sections/medias2/nouvelleortho.jpg


La «nouvelle orthographe» suscite l'inquiétude La maîtrise du français des finissants du secondaire est déjà déficiente, soulignent des profs, qui craignent que la nouvelle orthographe ne complique la situation. La décision du ministère de l'Éducation d'accepter les mots issus de la «nouvelle orthographe» lors des examens de fin d'année a suscité de vives réactions, hier, en plus de provoquer des craintes jusque dans les cégeps, où la qualité du français des étudiants issus du secondaire inquiète déjà certains profs. «D'un côté, les employeurs nous demandent de leur montrer à écrire et de l'autre, ces jeunes-là nous arrivent avec peu de notions en français. Inutile de vous dire que le fait de modifier l'orthographe de certains mots ne les aidera aucunement à améliorer leur français écrit», estime Pascal Adam, qui enseigne l'informatique dans un cégep de l'ouest de la province. Le prof, qui compte une vingtaine d'années d'expérience, a fait parvenir au Journal trois textes écrits par ses étudiants, au début de la session. En quelques phrases seulement, ces finissants du secondaire ont commis une quantité impressionnante d'erreurs de grammaire, de vocabulaire et de syntaxe. «Je vous ai envoyé les pires, avoue M. Adam, mais les autres ne sont pas beaucoup mieux, soupire-t-il. Ça se détériore d'année en année.» Pascal Adam a sursauté, hier, en apprenant dans le Journal que les élèves ne seront plus pénalisés, à compter de juin 2010, s'ils écrivent des mots comme «ognon», «nénufar» ou «iglou» dans les examens du Ministère. Ces termes, qui peuvent ressembler à des erreurs de français pour bien des parents, sont en fait le résultat de rectifications approuvées par l'Académie française, il y a une vingtaine d'années. Cette «mini-réforme» orthographique vise à «simplifier» la langue, selon les experts, en éliminant de nombreux d'accents circonflexes, traits d'union, consonnes doubles et anomalies historiques. Dans un dictionnaire usuel, entre 2 500 et 3 000 mots seraient ainsi modifiés. Même si cette «nouvelle orthographe» fait peu à peu son apparition dans les dictionnaires, son usage demeure très marginal au Québec. Le ministère de l'Éducation n'a d'ailleurs «pas l'intention» de l'intégrer dans l'enseignement au Québec, mais a tout de même décidé de ne plus pénaliser les élèves qui l'utiliseront - consciemment ou pas - dans les examens de fin d'année. Partout dans la province, cette décision a suscité de vives réactions et plusieurs inquiétudes. Le Journal d'ailleurs reçu un grand nombre de commentaires à ce sujet. La linguiste Chantal Contant, une des plus grandes expertes de cette question, a dû passer une partie de la journée à expliquer et à défendre la nouvelle directive. Contrairement à ce qu'a laissé entendre l'animatrice Isabelle Maréchal, sur les ondes du 98,5 FM, la spécialiste réitère que la décision du Ministère, annoncée à l'interne le 7 octobre dernier, constitue un changement important. «Avant, c'était officieux. Il y avait une zone grise, dit-elle. Mais maintenant, c'est écrit sur papier.» «La nouvelle orthographe n'est pas nouvelle en soi, dit-elle, mais le fait que le Ministère ait tranché la question, ça c'est nouveau.» www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/11/20091119-092300.html

Choix sur leur avenir: les élèves de la réforme moins bien préparés qu'avant Il y a aujourd'hui beaucoup d'information disponible sur les carrières existantes grâce à Internet, mais les jeunes ont toujours besoin d'être guidés. Le compte à rebours est commencé pour les élèves de la réforme, maintenant arrivés en cinquième secondaire. D'ici peu, ils rempliront leurs demandes pour le cégep ou les centres de formation professionnelle. Mais à cause des changements à la grille-matières, ces élèves sont moins bien préparés qu'avant, affirment les conseillers en orientation qui réclament des changements. Or avec la réforme, les élèves de troisième secondaire qui optent pour la voie «formation appliquée» ont droit à un cours intitulé Projet personnel d'orientation (PPO), qui amène l'élève à s'interroger sur ses intérêts et les possibilités de carrière qui y sont reliés. Mais une minorité d'élèves optent pour ce profil. Au ministère de l'Éducation, on refuse d'admettre que les élèves de cinquième secondaire arrivent moins bien préparés qu'avant. «Nous avons mis en place une approche qui leur permet de mieux se connaître et de faire les choix de cheminement scolaire en conséquence», affirme une porte-parole, Ahissia Ahua, faisant référence à l'approche «orientante» mise en place au tournant des années 2000. Cette approche vise à intégrer différentes activités d'orientation en classe pour aider l'élève à faire des liens entre ce qu'il apprend à l'école et les exigences du marché du travail. www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/200911/13/01-921608-choix-sur-leur-avenir-les-eleves-de-la-reforme-moins-bien-prepares-quavant.php

Le Guide pour s'orienter : une nouvelle pratique en matière d'orientation. De part et d'autre, des tests sont présentés aux jeunes pour les aider à mettre le doigt sur le secteur d'activité qui correspond à leurs intérêts ou encore de trouver illico le métier qui leur sied à merveille. Nouveau tournant dans le monde de l'orientation : c'est une toute autre approche que propose le Guide pour s'orienter (GPS) de Septembre éditeur. Unique en son genre, le GPS est un outil à découvrir pour aider les jeunes à s'orienter dans l'action! « Les réponses toutes faites n'existent pas en orientation, affirme M. Denis Pelletier, Ph.D. conseiller d'orientation et l'un des auteurs du GPS. On parle constamment aux jeunes d'orientation en terme d'intérêts. Mais les intérêts n'apportent pas nécessairement la motivation qui incite à s'engager dans une démarche d'orientation et dans sa réussite scolaire et professionnelle. » En résumé, le Guide pour s'orienter (GPS) n'est pas destiné à faire un choix professionnel immédiat, mais bien à aider le jeune à prendre conscience de ses ressources, celles qui influencent sa réussite scolaire et, dans le futur, ses choix professionnels. Poussé vers l'action, il acquerra de solides connaissances sur lui-même et la confiance nécessaire en ses possibilités pour prendre une décision éclairée quand sonnera l'heure du choix! Pour plus d'information sur le Guide pour s'orienter (GPS) :
www.destinationreussite.com www.monemploi.com/mon_emploi/chronique/guide-pour-orienter-une-nouvelle-pratique-8504.html

Lutte au décrochage: il faut plus de professionnels. Le président de la CSQ, Réjean Parent, est d'avis que la ministre Courchesne fait des économies de bout de chandelle en n'engageant pas plus de ces professionnels
www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200911/15/01-921894-lutte-au-decrochage-il-faut-plus-de-professionnels.php

Dès la maternelle. Identification précoce des décrocheurs Dès la maternelle et même avant, il est possible de prédire si un enfant aura oui ou non des difficultés à l’école un jour. « On peut le faire avec une certaine précision », a affirmé, hier, le chercheur Michel Boivin, de l’Université Laval, qui participait à un colloque, à Québec, sur la préparation à l’école et la réussite scolaire. « En combinant deux outils facilement administrables, on est capable, en une quinzaine de minutes, de prédire le cheminement des enfants qui présentent une trajectoire plus faible que les autres, et ce, dès le début de la scolarisation. » Les tests utilisés, EDI (Early Development Instrument) et Lollipop, ne sont pas des outils de diagnostic, insiste M. Boivin, mais plutôt de prévention. Les problèmes de comportement, qui caractérisent les trajectoires futures, peuvent commencer à surgir dès l’âge de 18 mois. Le chercheur cite en exemple l’hyperactivité, les troubles liés au déficit d’attention, l’agressivité, l’anxiété de séparation, etc. « Ce qu’on identifie, ce sont des enfants qui, dans une bonne mesure, sont susceptibles de développer des problèmes. » Plus tôt on prévient les difficultés scolaires, plus on a de chance d’éviter le décrochage. Les liens entre le niveau de préparation à l’école et la qualité du rendement ont été maintes fois démontrés. Les enfants qui éprouvent des difficultés scolaires courent davantage de risques de vivre le rejet et la victimisation de leurs pairs, estime M. Boivin. « Les tests ne servent à rien s’il n’y a pas de mesures préventives qui les accompagnent. Déjà, un bon nombre de ceux qui présentent des difficultés ont des services d’ortho et de psychopédagogues. » Certains facteurs familiaux auraient une incidence directe. « La monoparentalité, les facteurs socio-économiques et l’âge des parents sont des prédicateurs importants dont il faut tenir compte. » Le chercheur se dit en faveur d’une approche intégrée du système d’évaluation. « Comme on le fait pour un examen médical. De la même façon, on pourrait évaluer les enfants et dire : en voilà un qui est susceptible d’avoir un retard. Je pense qu’à terme, pas maintenant, mais un jour, on va voir ça. »
www.ameqenligne.com/showNewsPermit.asp?id=49119

Épreuve uniforme de français
Cégeps: pire taux d'échec en français depuis 10 ans. Pour l’année 2008-2009, pas moins de 17% des cégépiens francophones ont échoué leur épreuve uniforme de français, nécessaire à l’obtention de leur diplôme d’études collégiales, l’un des taux d’échec les plus élevés en 10 ans. Pis encore, La Presse indique que les exigences pour cet examen sont si basses que plusieurs étudiants médiocres arrivent tout de même à obtenir la note de passage.
www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/archives/2009/11/20091112-081007.html

Secteurs en vedette - Sécurité Sécurité et investigation. Sur les lieux du crime . Si vous êtes un Colombo dans l’âme, débrouillard et rigoureux, le métier d’enquêteur dans la police est peut-être fait pour vous. Le rôle de l’enquêteur de police — à ne pas confondre avec le métier de détective privé — consiste à mener une enquête afin de mettre la main au collet de l'auteur d'un crime. L’enquêteur doit donc faire le constat d’infractions, rechercher les auteurs des délits et rassembler les preuves. Les enquêtes à réaliser diffèrent selon les événements, les plaintes reçues et les services de police qui embauchent les enquêteurs. «Cela va des voies de fait aux fraudes, en passant par les agressions sexuelles ou les meurtres», explique Michel Doyon, coordonnateur des formations initiales en enquête à l’École nationale de police du Québec et ex-enquêteur. Les enquêteurs peuvent également se spécialiser dans certains types de crimes, comme ceux liés aux stupéfiants ou les crimes informatiques. «Nous faisons affaire avec le public, ce qui comporte toujours un danger. Certaines perquisitions sont à risque élevé. Nous utilisons cependant des grilles d’évaluation des risques qui tiennent compte, par exemple, de la personne chez qui nous allons faire une perquisition, de la possibilité qu’il y ait une arme sur place et de la configuration des lieux», dit-il. Mais avis aux intéressés : seuls les policiers peuvent devenir enquêteurs. Ils doivent être sélectionnés par leur service de police et avoir suivi une formation de huit semaines en enquête policière, à l’École nationale de police du Québec.
http://carriere.jobboom.com/marche-travail/secteurs/securite/2009/10/27/11544281-je.html

Les finissants du Cégep se démarquent au Club Med Kate Rivard, finissante au programme G.O. Club Med et Louise Carmel, conseillère en formation au Service de la formation continue du Cégep de Rivière-du-Loup. Au cours de la saison estivale, quatre étudiantes des programmes G.O. Club Med du Service de la formation continue du Cégep de Rivière-du-Loup ont été promues Key GO. Il s’agit de Kate Rivard de Dégelis, Mélissa East de l’Abitibi-Témiscamingue, Nancy Allaire, Virginie Mont-Reynaud et Olga Melnik de la région de Montréal. Ce poste supérieur est offert par un comité qui évalue le talent et le développement des G.O. Il implique plusieurs nouvelles responsabilités comme la gestion d’une équipe. Les cohortes des programmes Animateur pour enfants et Réceptionniste ont terminé leur formation le 23 octobre dernier et tous les étudiants sont actuellement en stage d’intervention dans quatre destinations Club Med : Punta Cana, Îles Turquoises, Cancun et Ixtapa. « Dès leur arrivée, les stagiaires se sont démarqués par leur compétence et leur capacité d’adaptation. Ils ont reçu un excellent accueil des autres G.O. et des chefs de village », précise Carol Gilbert, coordonnateur au Service de la formation continue. Rappelons que le programme sera reconduit dès la mi-mars 2010 pour la prochaine saison estivale.
www.infodimanche.com/index.asp?s=detail_actualite&id=133223

Décrocher "la lune" plutôt que de l'école
Les présidents de la FPPE-CSQ et de la CSQ unissent donc leurs voix pour réclamer une fois de plus à la ministre de l'Éducation qu'elle s'engage à prendre les moyens nécessaires pour augmenter le nombre de professionnelles et de professionnels de l'éducation. "L'ajout de professionnelles et professionnels est une mesure incontournable à tout plan que l'on veut sérieux pour aider nos jeunes à ne pas décrocher de l'école pour qu'ils puissent plutôt, à la fin de leurs études, décrocher "la lune" sous la forme d'un bon emploi qui leur permettra de réussir leur vie et d'être des citoyens fiers et heureux", concluent MM. Jean Falardeau et Réjean Parent.
http://lecourrierdusud.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=118053&id=840

L’Université de Moncton et le Cégep de Sherbrooke signent une entente DEC-BAC L’Université de Moncton et le Cégep de Sherbrooke offriront dès l’automne 2010 une nouvelle passerelle entre le programme collégial Techniques de bioécologie et le programme universitaire de Baccalauréat en gestion intégrée des zones côtières. Les deux établissements d’enseignement ont signé un protocole d’entente interordres récemment afin d’officialiser cette nouvelle offre de formation DEC-BAC. Inuk Simard, superviseur de laboratoire, et Edgar Robichaud, doyen des études - gestion intégrée des zones côtières l’Université de Moncton, Marie-France Bélanger, directrice générale par intérim, Cégep de Sherbrooke. L’entente permettra aux diplômés du Cégep en Techniques de bioécologie de poursuivre des études à l’Université de Moncton et de se voir reconnaitre jusqu’à 59 crédits universitaires sur les 120 exigés par le programme de Baccalauréat en gestion intégrée des zones côtières. Concrètement, cela peut représenter l’économie de deux années d’études sur les quatre prévues à ce programme universitaire. Ce baccalauréat a la particularité d’intégrer une formation multidisciplinaire comprenant, outre le contenu scientifique requis, des cours de sociologie, de géographie et d’administration. Cette entente offre ainsi aux étudiants et étudiantes en Techniques de bioécologie une occasion privilégiée de se spécialiser dans un domaine qui connaît un développement important en raison, entre autres, d'une intensification de la population, d'une utilisation accrue des ressources et de l'impact des changements climatiques actuels et à venir dans les zones côtières.
http://lescegeps.com/nouvelles/2009-11-16_luniversite_de_moncton_et_le_cegep_de_sherbrooke_signent_une_entente_dec-bac

Révision de notes: les dés sont pipés, croit un cégépien. Étudiant au cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu, Youssoufa Sall a obtenu 0% à l'un de ses examens finaux le printemps dernier, car il a été accusé de plagiat. En contestant ce résultat, le jeune homme a été choqué de voir que l'enseignante l'accusant d'avoir triché faisait elle-même partie du comité de révision de sa note. «Ça biaise les résultats!» déplore M. Sall. Le cas de cet étudiant n'est pas exceptionnel. Dans la majorité des cégeps de la région de Montréal, les enseignants qui se retrouvent au coeur d'une demande de modification de note sont membres des comités de révision. La vice-présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Ariane Brisson, dit avoir «de la difficulté à comprendre» comment les enseignants concernés par des demandes de modification de note peuvent faire partie des comités de révision. «Mais que voulez-vous? C'est une clause qui est prévue dans la convention collective des profs!» dit-elle.
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200911/23/01-924110-revision-de-notes-les-des-sont-pipes-croit-un-cegepien.php?

Pénurie de main-d'oeuvre dans le domaine de la gestion des eaux Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs a communiqué dernièrement avec le Service de la formation continue du Cégep de Rivière-du-Loup pour l'informer d'une pénurie de main-d'œuvre dans la province dans le domaine de la gestion des eaux. Cette situation touche plus particulièrement la grande région de la Gaspésie ainsi que de la Côte-Nord. Les centres locaux d'emploi ainsi que les carrefours jeunesse emploi de ces régions ont aussi été informés de cette situation. Un groupe d'étudiants du programme d'attestation d'études collégiales en Gestion des eaux est présentement en formation et effectuera des stages prochainement dans différentes régions du Québec. Ces étudiants termineront leur formation en avril 2010 et le taux de placement, selon les années antérieures, se situe entre 90 % et 100 % dépendamment des régions. Soulignons que le Cégep de Rivière-du-Loup offre depuis six ans le programme de Techniques de gestion des eaux. Un septième groupe d'étudiants débutera le programme de formation le 18 janvier prochain et quelques places sont toujours disponibles. Pour plus d'information : Jérémie Bouchard, technicien à l'information Service des communications
sercom@cegep-rdl.qc.ca www.cegep-rdl.qc.ca

Les ambulanciers paramédicaux néo-écossais ont maintenant accès aux dossiers des patients dans l'ambulance. Le premier système au Canada qui donne aux ambulanciers paramédicaux un accès instantané aux dossiers de santé MedicAlert a été lancé avec succès en Nouvelle-Écosse. Dans un délai de quelques heures après la mise en ligne du système, un ambulancier paramédical d'Halifax a pu accéder à des renseignements qui ont potentiellement sauvé la vie du patient qu'il transportait à l'hôpital. « Les ambulanciers paramédicaux de la Nouvelle-Écosse sont des personnes hautement qualifiées qui font un travail exceptionnel, a dit Maureen MacDonald, ministre de la Santé. Ce système leur fournit des renseignements qui les aideront à faire leur travail encore mieux, et je suis fière que nous sommes encore une fois un chef de file en étant la première province à mettre en place un tel système. »
www.guidesanteenligne.com/news_mail.asp?ID=122948

Universitaire
Invitation pour la journée d'information, destinée aux conseillers en information scolaire et professionnelle et aux conseillers d’orientation des cégeps et collèges, de l'École Polytechnique de Montréal et de HEC Montréal ainsi que la fiche de confirmation à me retourner avant le 27 novembre 2009. Veuillez svp acheminer l'invitation à vos collègues susceptibles d'être intéressés par cette rencontre. Au plaisir de vous accueillir le 7 décembre prochain! Sophie Larivée Conseillères aux futurs étudiants Service des communications et du recrutement École Polytechnique de Montréal http://www.polymtl.ca/
www.facebook.com/polymtl

Invitation pour la Rencontre annuelle des responsables de l’information scolaire et professionnelle de l’Université de Montréal qui aura lieu le mardi 8 décembre 2009. Nous vous demandons de bien vouloir confirmer votre présence avant le vendredi 27 novembre 2009. N’hésitez pas à communiquer avec moi pour tous renseignements supplémentaires. Fanie Corbeil-Labonté Agente de liaison Université de Montréal Service de l'admission et du recrutement fanie.corbeil.labonte@umontreal.ca

Le Bureau du recrutement de l’UQAM est heureux de vous inviter à une journée d’échanges et d’informations sur nos programmes et activités. À cette occasion, nous vous offrirons un choix de conférences et de visites guidées qui sauront répondre à vos intérêts divers. Par ailleurs, pour la première fois cette année, des représentants de toutes les unités facultaires seront présents pour discuter avec vous et répondre à vos questions. Au plaisir de vous accueillir à l’UQAM! L’équipe du Bureau du recrutement Journée d’accueil des professionnels de l’orientation, de l’information scolaire et professionnelle et de l’aide pédagogique Le mercredi 9 décembre 2009 de 8 h 30 à 15 h 30 Salle Marie-Gérin-Lajoie (niveau Métro) Pavillon Judith-Jasmin 405, rue Sainte-Catherine Est (angle St-Denis) Métro Berri-UQAM Consultez la programmation et inscrivez-vous www.recrutement.uqam.ca/collegial/ciseps_co.php Date limite d’inscription : 27 novembre 2009 Renseignements : Mathilde Riols, agente de recrutement riols.mathilde@uqam.ca

Notes de la séance d'information à l’université McGill Le 5 novembre, 32 conseillers pédagogiques de 21 cégeps francophones et anglophones ont assisté à une séance d’information sur les admissions qui a eu lieu à McGill. Au nom du Bureau des admissions et du recrutement, nous remercions toutes les personnes qui y ont assisté et participé. Nous vous invitons à jeter un coup d’œil à la présentation utilisée lors de la séance et à communiquer avec nous si vous avez des questions sur le contenu. http://francais.mcgill.ca/counsellors/cegep/admission_info_session Debra Wilde Admissions Officer Enrolment Services McGill University debra.wilde@mcgill.ca

Entrez voir la VIDÉO Passionnés des arts plastiques L'équipe du magazine 15 Têtes valent mieux qu'une vous fait entrer cette semaine dans l'univers des étudiants en arts plastiques. Au menu: couleurs, textures et passion. http://entete.uqtr.ca/description.php?no_fiche=8737

Secteurs en vedette - Arts Devenir chorégraphe Saviez-vous qu’il n’existe pas de formation pour devenir chorégraphe au Québec? Pourtant, selon le Regroupement québécois de la danse, ils sont plus de 200 à exercer ce métier. L’UQÀM offre un baccalauréat en danse, dont quelques cours permettent aux étudiants d’explorer la chorégraphie. La plupart des chorégraphes sont donc des interprètes qui ont senti l’appel de la création. Mais tous les interprètes ne rêvent pas à la chorégraphie. «Il y en a qui ont besoin de créer, alors que d’autres ont besoin d’être sur la scène. Dans mon cas, je m’intéressais à ce qui se passait derrière les rideaux», explique Lyne Binette, directrice du secteur professionnel et enseignante à l’École de danse de Québec. Dominique Porte, de son côté, a créé sa compagnie Système D en 1999 pour satisfaire son désir de faire danser les autres, mais aussi pour créer son propre emploi. Outre le talent de créateur, le chorégraphe doit aussi posséder un esprit d’entrepreneur, car il lui faut monter ses projets du début à la fin : rédiger un synopsis du spectacle, remplir des demandes de subvention, établir un budget et diriger une équipe de danseurs. Comme l’explique Daniel Bélanger, chorégraphe, c’est un métier exigeant, car «le travail de création demande de plonger profondément dans son propre univers», explique-t-il. Mais en fondant sa compagnie de danse en 2003, Code Universel, M. Bélanger voulait aussi donner la possibilité aux jeunes professionnels de la danse de vivre de leur métier et de réaliser leur rêve. http://carriere.jobboom.com/marche-travail/secteurs/arts/2009/10/26/11532326-je.html

Approche unique de formation en sciences de la santé à l’Université Laval Un mannequin qui accouche, un mannequin nouveau-né en arrêt respiratoire, un mannequin qui fait une crise cardiaque, un patient mannequin qui réagit aux soins et traitements qu’on lui prodigue, voilà la nouvelle réalité des étudiants en sciences de la santé qui fréquentent quotidiennement le Centre Apprentiss du complexe intégré de formation en sciences de la santé de l’Université Laval. Unique en son genre au Québec, le Centre Apprentiss se compose de 30 laboratoires dotés d’équipements de simulation clinique hautement réaliste. Cette technologie profitera aux 7 000 étudiants des quelque 70 programmes de formation en sciences de la santé, dont ceux en réadaptation (physiothérapie, orthophonie et ergothérapie), médecine, pharmacie, sciences infirmières, service social, nutrition et médecine dentaire. Le Centre Apprentiss se distingue par la qualité de la formation offerte et l’étendue des programmes impliqués dans l’approche de collaboration interprofessionnelle qu’il favorise. La transmission en ligne de conférences et de cours qui se déroulent au nouveau complexe permet la formation continue des professionnels de la santé de tout le territoire du Réseau universitaire intégré en santé de l’Université Laval (RUIS-UL) qui compte 44 établissements (sept centres hospitaliers universitaires affiliés et 37 établissements de santé publique) couvrant le territoire de Québec et de l’Est du Québec. Dès le début, les membres du RUIS-UL ont appuyé le projet de concentrer à l’Université Laval la technologie et le personnel enseignant afin de réduire les coûts et de maximiser l’utilisation de l’équipement et des locaux. www.relationsmedias.ulaval.ca/comm/2009/novembre/approche-unique-formation-sciences-sante-universite-2301.html

McGill et l’UdeM créent un nouveau centre de recherche sur la paix et la sécurité internationale « Au cours de la période de l’après-guerre froide, monsieur Axworthy a exercé une influence incontestable à l’égard de la politique étrangère du Canada, et nous sommes honorés de l’accueillir en cette occasion spéciale. Depuis la montée de la Chine et de l’Inde et l’émergence de menaces non traditionnelles telles que le terrorisme transnational, les questions de sécurité mondiale sont en constante mutation, et l’étude des problématiques ayant trait à la sécurité internationale est plus pertinente que jamais. Le Centre privilégiera la réalisation de travaux de recherche ayant trait à ces domaines et se penchera également sur la sécurité et la défense canadienne ainsi que sur la sécurité régionale dans un contexte mondial. Nous espérons que cette initiative interuniversitaire saura attirer l’attention aux quatre coins du monde et qu’elle permettra aux étudiants ainsi qu’aux chercheurs en relations internationales de prendre connaissance des possibilités rattachées à ce domaine », a indiqué le professeur T. V. Paul du Département de sciences politiques de l’Université McGill. http://www.gersi.umontreal.ca/

Tolérance zéro à l'UQAM 100 tricheurs coincés www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/11/20091120-052101.html

Bienvenue sur le nouveau site de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation Depuis le vendredi 13 novembre dernier, vous avez accès à ce nouveau site utilisant les plus récentes innovations en technologies de l’information. Que vous soyez futurs étudiants, partenaires ou diplômés, nous souhaitons que votre expérience de navigation saura, en quelques clics, répondre à vos besoins tout en vous donnant le goût d'en savoir un peu plus sur la FSAA www.beta2.fsaa.ulaval.ca/1ercycle.html

La nouvelle orthographe a aussi sa place à Laval Comme le ministère de l'Éducation, l'Université Laval accepte la nouvelle orthographe lors des examens de français. Les rectifications comprises dans la nouvelle orthographe concernent environ 2000 mots sur les 60 000 que compte la langue française. Ces modifications, qui ont reçu le feu vert de l'Office québécois de la langue française il y a déjà cinq ans, sont acceptées par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport depuis 2007. Cette directive a récemment été officialisée, comme l'a rapporté le Journal de Québec cette semaine. De son côté, l'Université Laval a emboîté le pas il y a quelques années. «À partir du moment où la nouvelle orthographe était acceptée par l'Office québécois de la langue française, ça allait de soi», explique Renée-Lise Roy, conseillère pédagogique en français et coordonnatrice du centre d'évaluation à l'École des langues de l'Université Laval. Selon ces nouvelles règles, il est tout à fait correct d'écrire boite, traitre ou gout dépourvus de leur traditionnel accent circonflexe, par exemple. Chaque année, environ 3000 étudiants de l'Université Laval doivent se soumettre à un examen de français, s'ils arrivent de l'étranger ou s'ils sont inscrits au baccalauréat en enseignement. «Mais la nouvelle orthographe ne change pas grand-chose à leurs résultats, assure Mme Roy. Les modifications ne touchent que quelques difficultés orthographiques qui n'avaient plus leur place.» Par ailleurs, même si la nouvelle orthographe est reconnue par le ministère de l'Éducation, ses rectifications ne sont toujours pas officiellement enseignées au primaire et au secondaire, puisqu'elles ne font pas partie des programmes de français. «Au ministère, on reste toujours évasif à ce sujet», déplore Suzanne Richard, présidente de l'Association québécoise des professeurs de français. Il est paradoxal d'accepter les rectifications de la nouvelle orthographe sans les enseigner, souligne Mme Richard. Ainsi, les élèves peuvent écrire nénufar, ognon, exéma, renouvèlement et combattivité sans faire de fautes... mais aussi sans savoir que ces graphies sont dorénavant acceptées. www.ameqenligne.com/showNewsPermit.asp?id=49548

Une étudiante de la TELUQ se sent flouée Alors que l'Université du Québec à Montréal (UQAM) se targue d'avoir une «université à distance», elle ne reconnaît pas plusieurs des cours qui sont offerts par sa composante TELUQ. La Montréalaise Diane Arcand l'a appris à ses dépens. Après avoir suivi neuf cours à distance avec la TELUQ, elle a été incapable de les faire reconnaître par l'UQAM. Selon elle, l'UQAM et la TELUQ trompent les étudiants en leur faisant croire que les cours qu'elles donnent sont équivalents. Mme Arcand s'est inscrite au certificat en psychologie de la TELUQ l'an dernier. «Je voulais commencer tranquillement et ne prendre que quelques cours à distance», raconte-t-elle. www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200911/18/01-922657-une-etudiante-de-la-teluq-se-sent-flouee.php

Une formation destinée aux étudiants qui ne rencontrent pas les exigences d'admission en biologie et en statistiques! Un certificat en psychologie est maintenant offert à l’UQO! Cette formation comporte trois profils, dont un intitulé « Introduction aux fondements de la psychologie » destiné aux étudiants du collégial qui ne satisfont pas tout à fait aux conditions d’admission du baccalauréat en psychologie. Ceux-ci pourront donc compléter leurs cours de biologie et de statistiques, en plus de huit autres cours pouvant être reconnus au programme de baccalauréat. De plus, l’UQO dirige maintenant son propre doctorat en psychologie, profil professionnel, d’une durée de quatre ans à temps complet. Les étudiants pourront donc poursuivre la totalité de leurs études en psychologie, du baccalauréat au doctorat, à notre campus de Gatineau. http://services.uqo.ca/ConsultationBanqueProgrammes/programmes/4350.html Saviez-vous que... …l’UQO est la seule université au Canada à offrir le cheminement coopératif au baccalauréat en relations industrielles et en ressources humaines? Grâce à ce programme, nos étudiants peuvent effectuer des stages rémunérés, offerts en alternance travail-études. De plus, le taux de placement de nos finissants est de 100%! http://lnk01.com/c/1/fdaaf20aa58768367d3e3b0db23bf8b5e9767f226405ea07

Formation, documentation
Oser changer. Conférences www.oserchanger.com/conferences : Le plaisir au travail; Progresser dans le changement; Les décisions anti-stress; L'équilibre vie personnelle - vie professionnelle; Miser sur ma valeur : l'estime de soi; Mettre le cap sur ses rêves; Bâtir des ponts entre les générations; Des outils pour mieux communiquer; Influencer avec intégrité; Comment reconnaître la manipulation et s'en préserver; Articles www.oserchanger.com/textes Changement – Motivation : Sept stratégies pour réaliser vos rêves; Changer de cap. Quelques moyens pour faire les changements que l'on veut; Urgent besoin de rêves. Rien n'arrive qui n'a pas déjè été rêvé; Changer quand il le faut : le pouvoir de nos croyances; Qu'est-ce qui vous motive ? L'évitement de la souffrance et la recherche du plaisir; La motivation et la puissance de vos décisions; Le pouvoir de la physiologie: faire comme si et se prendre au jeu; Comment modifier des états d'esprit paralysants et en provoquer de plus aidants; Le plaisir et la motivation au travail; L'inspiration créatrice : la nuit porte conseil; Douze outils pour progresser dans le changement (première partie); Douze outils pour progresser dans le changement (deuxième partie); Douze outils pour progresser dans le changement (troisième partie); Douze outils pour progresser dans le changement (dernière partie). http://www.oserchanger.com/ Et plusieurs autres articles (et vidéos ainsi que Balados et un Blogue www.oserchanger.com/blogue ) accessibles sur les thèmes suivants : Stress - Croissance personnelle; Développement humain; Communication.

La Lune recèle de bonnes quantités d'eau www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200911/13/01-921466-la-lune-recele-de-bonnes-quantites-deau.php

Les tests psychométriques en lignes. Voici quelques informations de recherche liées à cette question : Le temps de réponse aux questionnaires informatisés est beaucoup plus court : parfois réduit de 3 fois ! 25 mn au lieu de 1h20 en moyenne pour le même questionnaire sur papier. On répond plus aisément à un ordinateur ce que l’on a à dire au conseiller. Taux de sincérité plus important. L’ordinateur sert d’outil de médiation. Lorsque c’est dit à l’ordinateur, on le dit plus aisément au conseiller. Ce qui libère la parole. Les échanges sont plus riches. Mais le revers de la médaille : cela nécessite un peu de gestion du temps de la part du conseiller. L’utilisation du questionnaire en ligne simplifie surtout la vie du Conseiller. Généralement il inscrit devant son Client un nom et une adresse courriel et voilà. Mais les temps pour l’introduction de l’outil et après la passation, un retour sur le vécu restent fortement d’actualité. Dominique Clavier dominique.clavier@human-research.com "Accompagner sur le chemin du travail" Aux Editions Septembre

Personnalité limite (borderline): la thérapie cognitive centrée sur les schémas efficace. Trois études ont montré une efficacité de la psychothérapie cognitive centrée sur les schémas pour le traitement du trouble de la personnalité limite (TPL), aussi appelé trouble de la personnalité borderline, selon un communiqué de l'International Society of Schema Therapy. Cette approche a commencé à être développée par le psychologue américain Jeffrey Young au milieu des années 1980. Les personnes souffrant de ce trouble sont généralement impulsives, instables, extrêmement sensibles au rejet, ont régulièrement des accès de colère et vivent quotidiennement avec une douleur émotionnelle extrême, indique le communiqué. Souvent, elles s'auto-mutilent et font des tentatives de suicide répétées. www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7326

Vaccin (grippe H1N1) et phobie des aiguilles: comment affronter la peur et réduire la douleur. L'anxiété face à la piqûre, croient des experts, peut empêcher des personnes de recevoir le vaccin de la grippe A H1N1. "Je crois que les gens peuvent avoir différentes inquiétudes concernant le vaccin, mais que la peur de l'injection en raison de la douleur est souvent la principale barrière qui en empêche plusieurs d'obtenir le vaccin", explique la psychologue Christine Chambers de l'Université Dalhousie. Bien que les gens qui sont anxieux en général soient aussi plus susceptibles d'être craintifs envers les autres conséquences et effets secondaires qui peuvent être associés au vaccin. Il y a des moyens qui peuvent être pris pour réduire la peur et la douleur, dit-elle. D'une part, elle suggère l'achat d'une crème anesthésique topique ou d'un patch (timbre) et de l'appliquer 30 à 60 minutes avant de recevoir le vaccin. Elle conseille aussi de pratiquer l'art de la distraction, c'est-à-dire de ne pas trop y penser. Utiliser un ipod pour l'attente en ligne ou se faire accompagner d'un ami sont de bons moyens de se distraire. Des études ont montré qu'écouter de la musique agréable peut diminuer le stress et l'intensité de la douleur. Il est aussi efficace de faire des exercices de respiration, dit-elle. Si le corps est tendu, l'aiguille fera plus mal. Mais de simples exercices de respiration profonde sont efficaces pour réduire la douleur. Les aiguilles sont douloureuses pour certains mais la peur peut être hors de proportion avec la douleur réelle. Il est toutefois compréhensible, dit-elle, que les gens qui ont déjà eu de mauvaises expérience dans le passé aient peur. www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7320

Quelques places disponibles pour les conseillers qui souhaiteraient s'inscrire à ces prochaines formations sur le GROP : Perfectionnement sur l'interprétation du GROP (Niveau 2) - 7 décembre à Longueuil - 8 janvier à Sherbrooke Initiation au test GROP (Niveau 1) - 15 décembre à St-Jean-Chrysostome (formule semi-privée) Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site Web de Psymétrik : www.psymetrik.com/html/fr/formation.php Pour vous inscrire, veuillez écrire à formation@psymetrik.com

Défi des escaliers http://www.marathonquebec.com/ Il s'agit d'un parcours d'environ 15 km, pour lequel les participants franchiront une trentaine d'escaliers pour plus de 2 600 marches, certaines en descendant, d'autres en montant. Le parcours peut se faire en tout temps.


---------------------------------------------------------------------
Nouveau moteur de recherche pour retrouver un article dans les archives du bulletin Remarquez le moteur de recherche du bulletin sur le site à droite. Il suffit d'entrer un mot significatif et vous obtenez les numéros archivés (des 4 années et 119 numéros) sur le sujet recherché ainsi que les liens Internet consultés. Fameux ! L'essayer, c'est l'adopter. http://quelquechosedelacoc.blogspot.com/

À noter à votre agenda
En 2010, au lieu d’organiser un congrès, nous planifions participer au colloque de l’Ordre qui aura lieu les 2, 3 et 4 juin 2010 au Centre des congrès de Québec sous le thème Évaluer et intervenir : des indissociables de notre pratique. http://www.occoppq.qc.ca/ L'ACOC organisera une journée précolloque pour ses membres.

En 2011, le 9e congrès de l’ACOC aura lieu en partenariat avec l’UQTR
les 1er, 2 et 3 juin. Lien du
diaporama du VIIIe Congrès 2009 http://picasaweb.google.com/ACOCinfo/ACOC2009VIIIeCongres#slideshow

Bruno Tremblay, c.o. secrétaire général de l'ACOC ACOC@videotron.ca

Abonnement au bulletin électronique
Quelque Chose de l'ACOC


Votre courriel :





Les modalités d'inscription au bulletin sont mentionnées sur le site www.quelquechosedelacoc.blogspot.com/2006/08/v-5-no-1-modalits-dinscription-au.html

10 novembre 2009

V 8 No 11: 200 000ème visite du site ACOC.info

Après l’édition, l'information est ajustée,
s'il y a lieu, sur le site du bulletin

Sitelle à poitrine blanche (Domaine Maizerets)


Section Nouvelles www.acoc.info
Journée Portes ouvertes à l'université
Conférences admission en sciences de la santé de l'U. Laval
Description de programmes universitaires
Test d'aptitude aux études dentaires
Postes offerts (cisep)

Notre site www.ACOC.info a reçu sa 200 000ième visite le 10 novembre 2009. Bravo et merci infiniment à Raymond Jean, c.o. Webmestre. Il nous a fallu 3 ans pour atteindre les 100,000 visiteurs (décembre 2008) et nous avons atteint les 200,000 un an plus tard (voir dans le bas de la page d'accueil du site www.acoc.info ). C'est formidable!

Vous souhaitez présenter une communication au prochain colloque des conseillers d’orientation qui aura lieu à Québec du 2 au 4 juin ? Évaluer et intervenir : des « indissociables » de notre pratique. La date limite pour présenter une communication a été prolongée jusqu'au 25 novembre. Vous trouverez l'appel de communication dans la section des membres sur le site de l’Ordre http://www.orientation.qc.ca/ L'ACOC organisera une journée précolloque pour ses membres (une conférence, un souper et l’AGA).

Conseillère ou conseiller à la vie étudiante (aide financière) Cégep de Saint-Laurent Fin du concours Le vendredi 20 novembre 2009 Poste permanent à temps complet Qualifications requises Diplôme universitaire terminal de premier cycle dans un champ de spécialisation approprié, notamment dans les domaines suivants : Sciences de l’administration Sciences de l’éducation Travail social Exigences particulières Expérience dans des fonctions d’aide auprès de la clientèle étudiante et aptitude marquée aux fonctions d’assistance aux étudiants; Expérience en milieu collégial souhaitable; Expérience en évaluation de situation familiale détériorée pour le régime des prêts et bourses; Bonne connaissance de la réalité des diverses communautés culturelles; Bonne connaissance du français oral et écrit; Bonne connaissance des logiciels de la suite Office de Microsoft, et habileté à utiliser des logiciels spécialisés. Direction des ressources humaines Concours # A09-P-16 Courriel : resshum02@cegep-st-laurent.qc.ca www.ameqenligne.com/detail_poste.asp?NoPoste=11526

La Commission scolaire de Saint-Hyacinthe est à la recherche d'un Conseiller (ère) en information scolaire et professionnelle pour le programme SARCA. CONSEILLÈRE OU CONSEILLER EN INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE Projet spécifique – 80% (jusqu’au 30 juin 2010) Services éducatifs (Services d’Accueil, de référence, de conseil et d’accompagnement). Faire parvenir votre candidature au plus tard le 20 novembre 2009 à 16 heures, à : Service des ressources humaines Madame Isabelle Chopin, conseillère en gestion du personnel Courriel : stephanie.beauchemin@cssh.qc.ca L’emploi de cette personne comporte plus spécifiquement des fonctions d’information, conseil, aide et accompagnement auprès des élèves jeunes et adultes relativement aux programmes d’études, aux choix de cours, au marché du travail, et ce, dans le but de leur permettre de faire des choix scolaires et professionnels appropriés à leur situation. Pour de plus amples renseignements: Daisy Gauthier surnsrh2@cssh.qc.ca

Collégial
Mise en service du site Prévisibilité d’admission du SRACQ. Il ne contient plus de problèmes connus et est maintenant accessible à tous par le site du SRACQ: http://www.sracq.qc.ca/ Je tiens à remercier tous ceux et celles qui ont testé le site et qui m'ont fait part de leurs commentaires afin de rendre cet outil le plus précis et convivial possible. Si vous avez des problèmes avec le site ou si vous avez des questions ou des commentaires, je vous invite à me contacter par courriel au guillaume_filion@sracq.qc.ca . Vous pouvez aussi atteindre l'ancienne version du site à l'adresse: www.sracq.qc.ca/previsibilite_J4 Guillaume Filion Service régional d'admission au collégial de Québec (SRACQ)

Le Conseil supérieur de l’éducation a rendu public aujourd’hui un avis sur le projet de règlement modifiant le Règlement sur le régime des études collégiales (RREC). Les modifications ont principalement trait à l’admission au collégial et à la définition de la notion de cours. Le Conseil est favorable à l’ensemble des modifications proposées dans le projet. Il formule toutefois, dans son avis, des recommandations portant sur le soutien et l’accompagnement des étudiants visés par les modifications ainsi que sur le suivi des mesures proposées. Le projet de règlement introduit deux nouvelles modalités d'admission aux programmes d'études conduisant au DSET, à savoir l'admission conditionnelle et l'admission sur la base d'une formation jugée équivalente. Rappelons que ces programmes d'études sont prévus au Règlement sur le régime des études collégiales depuis juillet 2008. Le Conseil est favorable à l'ajout de ces nouvelles modalités d'admission, car il considère que l'élargissement de l'accessibilité aux programmes d'études menant au DSET, tel qu'il est proposé dans le projet de règlement, permettra d'aider certains étudiants à persévérer dans les études et donnera l'occasion à certains adultes et à des personnes immigrantes d'entreprendre une formation spécialisée qui répond à leurs besoins et à ceux du marché du travail. L'admission sur une base conditionnelle permettrait à un étudiant d'être admis à un programme d'études menant au DSET même s'il lui manque, au maximum, cinq unités pour obtenir le diplôme d'études collégiales (DEC) exigé. Le projet prévoit que ces étudiants disposeront d'une session pour satisfaire aux conditions prévues pour l'obtention du DEC. Selon le Conseil, cette modification facilite les parcours des étudiants en leur permettant d'être admis aux programmes menant au DSET par les collèges malgré le fait que leur programme d'études techniques ne soit pas terminé. Cette modification élargit ainsi l'accès à une formation spécialisée à des personnes qui ont la possibilité de réussir. Toutefois, le Conseil considère qu'il est important que les étudiants visés par cette mesure soient accompagnés et qu'ils aient la possibilité d'avoir accès à des activités de mise à niveau et à une aide financière appropriée. Il recommande aussi que l'obtention du DEC soit exigée pour accorder la certification du DSET aux étudiants qui ont fait l'objet d'une admission conditionnelle. Cette modification permettrait à des adultes qui possèdent une formation jugée équivalente de s'inscrire dans un programme menant au diplôme de spécialisation d'études techniques (DSET). Parmi les personnes visées, il y a les personnes immigrantes, les personnes ayant effectué leurs études hors Québec ou celles ayant poursuivi des études universitaires. Pour le Conseil, cette mesure, qui favorise l'accès aux études, est de nature à faciliter l'insertion professionnelle de ces personnes et la qualification de la main-d'œuvre. De plus, pour favoriser la formation continue des travailleurs et reconnaître leurs compétences acquises, le Conseil recommande que soient également prévues la formation et l'expérience jugées suffisantes comme base d'admission aux programmes d'études menant au DSET. Des mesures d'accompagnement et de soutien devraient être prévues pour ces étudiants. Enfin, le Conseil considère que les collèges et les ordres professionnels concernés devraient, le cas échéant, harmoniser leur pratique en matière d'analyse des dossiers des candidats aux fins de l'attribution des équivalences. Le Conseil souscrit également à la modification proposée, à savoir un élargissement de la notion de cours qui permettrait aux collèges d'offrir un cours de moins de 45 périodes d'enseignement tout en respectant le nombre total de périodes d'un programme d'études. Cette mesure est sujette à l'approbation de la ministre. Cet assouplissement répond à des attentes des collèges et des enseignants notamment dans les programmes de musique. Il favorise une plus grande cohérence pédagogique et rend possible tout ajustement éventuel par la ministre pour des besoins pédagogiques particuliers exprimés par les collèges. www.cse.gouv.qc.ca/FR/bulletin/index.html#2009-11-05#

Admissions au cégep
Des difficultés pour les quasi-diplomés www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2009/11/05/001-cegeps_admissions.shtml

Le cégep sans diplôme du secondaire
La FPPC-CSQ exige que la ministre Courchesne revoie sa réglementation www.csq.qc.net/index.cfm/2,0,1676,9656,2323,0,html?action=display&BoxID=15386&LangID=2&KindID=2&complete=yes

Examens de français au cégep: pire taux d'échec en 10 ans La ministre de l'Éducation, Michelle Courchesne, reconnaît que les critères d'évaluation de l'épreuve uniforme de français ne sont pas assez sévères. Elle envisage de hausser les exigences du test. Les cégépiens francophones ont obtenu l'un des plus forts taux d'échec en 10 ans à l'épreuve uniforme de français de 2008-2009. Ils ont été 17,2% à échouer à l'examen, nécessaire pour obtenir leur diplôme d'études collégiales. www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200911/11/01-920817-examens-de-francais-au-cegep-pire-taux-dechec-en-10-ans.php

Veuillez prendre note que le MELS a publié il y a quelques jours une nouvelle version (2009-11-03) du document Préalables pour l’admission 2010-2011 à un programme conduisant au diplôme d’études collégiales dans laquelle deux annexes ont été ajoutées : annexe I : Cours du secondaire dont la réussite permet de remplir les conditions générales et particulières d’admission annexe II : Liste des codes dans CHARLEMAGNE de la formation générale des jeunes et de la formation générale des adultes Vous trouverez ce document à l’adresse suivante :
www.mels.gouv.qc.ca/sections/publications/index.asp?page=fiche&id=869 Geneviève Lapointe directrice des communications glapointe@sram.qc.ca

Génération C
Les jeunes de 12 à 24 ans ont fait d’Internet leur outil par excellence pour communiquer, connaître et créer. Après la génération X, composée de personnes aujourd’hui âgées entre 36 et 45 ans et celles de la génération Y, qui ont de 25 à 35 ans environ, place à la génération C. «C» pour «communiquer», «connaître», «collaborer», «créer» avec les technologies de l’information. «C», comme dans la première lettre du mot «click» et aussi du mot «computer» Nés avec Internet, les jeunes de cette génération ont entre 12 et 24 ans et représenteront d’ici 2 020 45 % de la main-d’œuvre active au Canada. Afin d’en savoir plus long sur ceux pour qui l’usage du Web est presque aussi naturel que de mettre un pied l’un devant l’autre, le Centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO) et Léger Marketing ont effectué une vaste enquête auprès de 2 000 jeunes Québécois provenant de différentes régions. Lors de son colloque international qui a eu lieu récemment à Québec, le CEFRIO a dévoilé les résultats de cette vaste étude. Cette étude démontre que 85 % de l’ensemble des jeunes interrogés possèdent un ordinateur. La proportion grimpe à 94 % chez les 18 à 24 ans. En outre, 91 % des jeunes de 12 à 24 ans ont accès Internet haute vitesse. Les grands utilisateurs d’Internet sont souvent des garçons (61 %) qui naviguent en moyenne 36 heures par semaine. Plus les jeunes vieillissent et plus ils utilisent Internet. À preuve, les 18 à 24 ans passent en moyenne 22 heures par semaine sur le réseau, contre 16 heures chez les 12 à 18 ans. Par ailleurs, 91 % des étudiants utilisent un ordinateur pour effectuer leurs travaux à l’extérieur des cours. Seulement 13 % des élèves du secondaire se servent systématiquement d’un ordinateur en classe, comparativement à 33 % des cégépiens et à 29 % des étudiants universitaires. Enfin, 46 % des jeunes estiment que seulement quelques-uns de leurs professeurs possèdent les connaissances adéquates pour les accompagner dans leur apprentissage des technologies de l’information. En ce qui concerne la consommation, la moitié des jeunes interrogés disent faire des achats en ligne. La majorité (78 %) considère que ce type de transaction est sécuritaire. Les principaux critères qui les incitent à acheter sur Internet sont les conditions d’achat clairement indiquées (42 %), les bas prix (41 %) et la possibilité de payer autrement que par carte de crédit (23 %). Malgré la pondération démographique de l’étude, seulement 49 % disent naviguer principalement sur des sites en français. Du côté du travail, 40 % des jeunes affirment que la flexibilité des horaires de travail et la possibilité de faire du travail en ligne constituent des facteurs à considérer lorsqu’ils cherchent un emploi. De plus, il est plus important pour les garçons que pour les filles de travailler dans un milieu à la fine pointe des technologies. Finalement, en plus de leur ordinateur, 57 % des 12 à 24 ans possèdent un téléphone cellulaire, 84 % un lecteur MP3, 60 % une console de jeu, 29 % un portable et 5 % un téléphone intelligent (de type iPhone ou Blackberry). www.aufil.ulaval.ca/articles/generation-20041.html

De plus en plus de décrocheurs avant l'âge de 16 ans. Les élèves qui décrochent, même au début du secondaire, sont de plus en plus nombreux. Il y a la loi et... la réalité. Même si, au Québec, l'école est obligatoire jusqu'à l'âge de 16 ans, 5400 ados décrochent avant d'avoir terminé leur deuxième secondaire. Un chiffre qui a même augmenté de 15?% depuis cinq ans. Les élèves de la réforme n'y échappent pas, au contraire. www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/200911/10/01-920410-de-plus-en-plus-de-decrocheurs-avant-lage-de-16-ans.php

L'électrotechnique choyé
Sébastien Sévigny, finissant dans le secteur électrotechnique du CFP, aura eu la chance de profiter des nouvelles installations. Le Centre de formation professionnel (CFP) Gabriel-Rousseau a récemment inauguré l'agrandissement de ses locaux à Saint-Romuald, une toute nouvelle partie qui accueillera plus de 200 élèves du secteur Électrotechnique. Cette nouvelle partie accueille maintenant le Centre de l'électrotechnique qui était autrefois situé à Charny. Évalué à plus de 9,1 millions de dollars, cet agrandissement a permis d'ajouter plus de 3300 mètres carrés au centre de formation du boulevard de la Rive-Sud, à Saint-Romuald. Afin d'exposer les étudiants en Électricité et en Installation et réparation d'équipement de télécommunication à de réelles scènes de leur futur lieu de travail, les nouveaux lieux du CFP contiennent des murs, des charpentes et de vertigineux poteaux électriques, comme dans le quotidien des travailleurs de cette industrie. «Un véritable écrin de verre pour des équipements de pointe qui présente le double avantage de répondre de façon précise aux besoins du marché du travail et de posséder des qualités environnementales incontournables de nos jours», s'est réjoui le président de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), Léopold Castonguay. http://journallepeuple.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=116766&id=966&classif=Nouvelles Photos http://journallepeuple.canoe.ca/webapp/sitepages/articleImages.asp?abID=116766&imgID=188209&catmainname=argalerie&catname=Agrandissement%20CFP%20Gabriel-Rousseau&dt=%20-%20Publi%E9%20le%2005%20nov.%202009

Universitaire
Invitation à la Journée des partenaires 2009 du Bureau du recrutement étudiant de l’Université Laval. Cette rencontre annuelle favorise l’échange et permet de vous informer sur les nouveautés dans les programmes d’études et les services de notre institution. Lors de cette activité, nous souhaitons répondre à vos questions et, par le fait même, à celles de vos clientèles. C’est également un moment privilégié pour rencontrer les différents acteurs institutionnels et facultaires responsables du recrutement étudiant de l’Université Laval. Cette année, c’est M. Pierre Bonenfant qui agira à titre de maître de cérémonie et de responsable de l’activité. Vous pouvez compter sur son engagement et sa collaboration pour toutes questions concernant la journée. Voici donc ses coordonnées : Pierre Bonenfant, Responsable de promotion et d’information sur les études Pierre.Bonenfant@br.ulaval.ca Nous espérons que vous serez des nôtres le jeudi 3 décembre 2009, au local 2855 du pavillon Ferdinand-Vandry, dès 8 h 30. L’activité se terminera à 16 h 30. Pour vous inscrire, veuillez remplir d’ici le 20 novembre le formulaire en ligne, que vous trouverez à l’adresse suivante : www.br.ulaval.ca/journee_des_partenaires_2009

Création de deux nouveaux programmes
Un baccalauréat en criminologie et un certificat en philosophie préparatoire aux études théologiques. Les membres du Conseil universitaire, réunis en séance ordinaire le mardi 3 novembre, ont approuvé la création de deux nouveaux programmes d’études: le baccalauréat en criminologie et le certificat en philosophie préparatoire aux études théologiques. La criminologie est l’étude des crimes et des délits par une démarche essentiellement interdisciplinaire et appliquée. On trouve actuellement un seul programme en criminologie au Québec, soit celui offert aux trois cycles par l’Université de Montréal. Chaque année, 938 personnes en moyenne font une demande d’admission à ce programme. Le futur programme offert à l’Université Laval comportera 90 crédits répartis sur six sessions. L’enseignement sera donné par l’École de service social, le Département de sociologie et la Faculté de droit. Cinquante étudiants seront admis chaque automne. À l’École de service social, le baccalauréat en service social offre neuf cours qui touchent directement ou indirectement à la délinquance et à la criminalité. «Le futur programme se distinguera par l’accent mis sur l’intervention sociale, indique François Pothier, président de la Commission des études. L’étudiant développera des habiletés cliniques ainsi qu’une pensée critique et réflexive.» Le baccalauréat en criminologie sera rattaché à la Faculté des sciences sociales. Le projet doit maintenant recevoir l’approbation de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec, et celle du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. L’Université pourrait offrir cette nouvelle formation à compter de la session d’automne 2010. À compter de janvier 2010, la Faculté de théologie et de sciences religieuses (FTSR), en collaboration avec la Faculté de philosophie, offrira un certificat en philosophie préparatoire aux études théologiques. Ce programme, qui bénéficie d’une procédure d’approbation accélérée, comportera 30 crédits, dont 21 seront rattachés à la Faculté de philosophie. Il s’adresse aux étudiants du baccalauréat en théologie, mais surtout, et obligatoirement, aux futurs prêtres. «Depuis un certain nombre d’années, on réalisait une déficience du côté de la préparation philosophique des séminaristes», explique le doyen de la FTSR, Marc Pelchat. La nouvelle formation aidera l’étudiant à se situer par rapport aux grandes questions de notre temps, entre autres sur l’idée de Dieu et sur les rapports entre foi et raison. «Ce certificat constitue une très belle collaboration entre deux facultés, souligne le doyen. Il s’agit d’une initiation aux grands courants de la philosophie.» Les systèmes philosophiques étudiés comprennent notamment les présocratiques, la philosophie médiévale, les penseurs des Lumières et la philosophie moderne. La philosophie de l’existence, la théologie naturelle, la philosophie de l’homme et la philosophie morale sont les disciplines retenues. Ce programme sera rattaché à la FTSR. www.aufil.ulaval.ca/articles/creation-deux-nouveaux-programmes-20441.html

Pour permettre à tous ceux qui rêvent de devenir actrice ou acteur et de recevoir une formation adéquate, le Conservatoire d'art dramatique de Montréal offrira une séance d'information exhaustive le samedi 21 novembre à 14 h au Théâtre Rouge du Conservatoire situé au 4750 Henri-Julien à Montréal (métro Laurier ou Mont-Royal). Nous encourageons les candidats aux auditions à visiter notre site Web
(www.conservatoire.gouv.qc.ca/reseau/conservatoire-d-art-dramatique/montreal/nouvelles-et-calendrier/nouvelles/article/seance-d-information-pour-les ) et consulter le régime pédagogique disponible (www.conservatoire.gouv.qc.ca/IMG/pdf/regime-pedagogique-cadm-2.pdf ). De plus, tous ceux qui pourront se déplacer pour assister à cette rencontre bénéficieront d'informations plus directes et plus nuancées quant à la tenue des auditions et aux méthodes d'entraînements de l'acteur, spécifique à notre institution. Raymond Cloutier Directeur Conservatoire d'art dramatique de Montréal Guylaine.Godmer@conservatoire.gouv.qc.ca

Entrez voir la VIDÉO
Une randonnée dans les boisés du campus.
Le campus de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) est caractérisé par la qualité de ses espaces verts. La mise sur pied du tout nouveau réseau de sentiers pédestres est une invitation à vous approprier cette belle nature. C'est ce que vous propose cette semaine l'équipe d'étudiants-reporters du magazine 15 Têtes valent mieux qu'une. http://entete.uqtr.ca/description.php?no_fiche=8680

M pour Marketing
Le street marketing… un média qui court les rues? Remettre au goût du jour une vieille technique de marketing est en fait ce que propose le street marketing, ou marketing de rue, selon le terme en usage en France. Le street marketing a comme lieu d'action la rue et consiste à utiliser la zone urbaine comme support de communication. On pense ici au mobilier urbain, l'affichage déjà en place, la voirie, etc. http://entete.uqtr.ca/description.php?no_fiche=8679

Guide de survie – Orientation. Maîtrise et emploi font-ils bon ménage? Faire sa maîtrise en travaillant à temps plein est tout un défi. Pour y parvenir, il faut être un pro de l’organisation du temps! http://carriere.jobboom.com/carriere/guide-survie/orientation/2009/10/28/11554291-je.html

L’Université Laval, seule université québécoise à être récompensée pour l’excellence de son Profil international. L’Université Laval sera récompensée pour la qualité, la créativité et le caractère novateur de son programme d’échanges étudiants, le Profil international, lors du congrès annuel du Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI), le 9 novembre prochain à Toronto. « C’est avec grande fierté que l’Université Laval reçoit ce prestigieux prix du BCEI qui souligne par la même occasion les dix ans du Profil international. Ce programme d’excellence nous invite à toujours pousser plus loin la grande qualité de nos relations et collaborations avec nos partenaires internationaux », a déclaré le recteur Denis Brière. www.quebechebdo.com/article-397287-LUniversite-Laval-recompensee-pour-lexcellence-de-son-Profil-international.html

Des cours en anglais à Laval pour attirer plus d'étudiants «C'est un sujet un peu sensible, reconnaît le recteur Denis Brière, mais en tant qu'université, je ne pense pas qu'on se diminue comme université de langue française. Au contraire, on doit s'ouvrir là-dessus.» Pour attirer davantage d'étudiants, la plus vieille université francophone en Amérique du Nord veut offrir davantage de cours en anglais, et même en espagnol. www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/200911/04/01-918468-des-cours-en-anglais-a-laval-pour-attirer-plus-detudiants.php

Bienvenue dans la réalité «augmentée»
Le projet GéoÉduc3D explore les possibilités d’intégration des technologies géomatiques à celles des jeux vidéo sous l’angle de l’apprentissage des connaissances www.aufil.ulaval.ca/articles/bienvenue-dans-realite-augmentee-20431.html

Observatoire océanique. Percée en Argentine pour l'ISMER. L'ISMER a signé une entente avec la Ville de Comodoro en Argentine pour mettre en place un observatoire océanique. Des bouées scientifiques et des systèmes de gestion des données seront installés dans cette région maritime de l'Argentine où la production pétrolière côtoie le secteur des pêches et où on retrouve un parc national et un cimetière de baleines. Pour réaliser ce contrat de près de 1 million de dollars, l'ISMER s'est associé à l'entreprise rimouskoise, SYGIF international. Le directeur de l'ISMER, Serge Demers se félicite de cette première internationale: « C'est une première pour l'Institut des sciences de la mer. C'est la première fois que l'on a une retombée économique concrète de nos recherches et de nos collaborations. » L'Institut, qui souligne cette année son 10e anniversaire d'existence, entrevoit d'autres occasions d'affaires. Un Institut scientifique basé sur le modèle de l'ISMER est d'ailleurs en voie de réalisation dans cette partie de l'Argentine. www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2009/11/11/002-ismer-argentine.shtml

Formation, documentation
Pour compléter ma vie au travail avec sens, la tête haute et le coeur serein! Enseignants et professionnels de 50 ans et plus… La cinquantaine correspond pour la majorité des travailleurs à une période de maturité, d'expertise et de riche expérience. Cette période fait appel aussi à de nombreux questionnements sur les projets d’avenir. La préparation de la prochaine étape pointe déjà à l'horizon : celle de la « retraite ». Et cette étape importante se prépare! Au-delà d’une préparation financière, il est possible de préparer professionnellement sa retraite. Enjeux spécifiques de cette étape de vie, nous proposons au personnel de la CSSMI un espace de dialogue regroupant de 8 à 12 personnes qui se situent dans les cinq dernières années de leur vie active au travail. L’accompagnement préconisé permet, entre autres, de prendre en compte les enjeux spécifiques de cette étape de vie, de ficeler et de transmettre son legs professionnel. Vous ressentez le besoin … de faire un bilan professionnel d’être au clair avec vous-mêmes quant aux deux savoirs spécifiques au 3e tiers de votre carrière : savoir-rester et savoir partir de préparer votre départ du monde du travail de vous positionner face au transfert de vos savoirs, savoir-faire et savoir-être d’accroître votre sentiment de vivre pleinement vos derniers engagements tout en prévenant l’épuisement et le désengagement d’envisager sereinement votre transition à la retraite qui s’annonce Si vous répondez oui à un ou à plusieurs de ces besoins le Cercle de legs est pour vous!!! Voici la démarche que nous mettons à votre disposition pour vous permettre de faire : Une rétrospective de votre parcours professionnel; Une prospective pour un troisième tiers porteur de vie; Un plan d’action pour boucler ce qui est à boucler et vous permettre de vous approprier votre trajectoire « vie-travail ». Cette démarche collective et interactive devient un lieu où il est possible de s'approprier son parcours et de s'investir lucidement avec soi-même, avec les autres et avec la vie. Une démarche importante. Le 1er « Cercle de legs » à la CSSMI se met en branle dès cet automne. Cette démarche implique: un engagement à participer à sept séances de réflexion et d’action de 3 heures chacune en fin pm. - la 1ère se tiendra le 17 décembre prochain et - les suivantes : 7 et 21 janvier; 11 et 25 février; 11 et 25 mars 2010 - au Pav. des Primevères, salle 3, de la Polyvalente Deux-Montagnes un entretien individuel (d’une heure, un mois après la dernière séance) un coût1 de 515$ incluant le guide «Pour un 3e tiers de carrière porteur de vie». Ce 1er Cercle de legs sera animé par Diane Doyon, c.o. diane.doyon@sympatico.ca Consultante en dév. prof. et organisationnel et instigatrice du concept du « Cercle de legs » et François Despatis, directeur adjoint à la DSDCP. Ainsi, cette démarche vous permettra de vous engager dans des actions concrètes qui vous assurent un troisième tiers de carrière porteur de vie. De même, le milieu de travail bénéficiera alors de l'apport de personnes d'expérience d'autant plus mobilisées jusqu'à la fin de leur période d'emploi qu'elles auront intégré le savoir rester et le savoir-partir. Pour s’inscrire ou en savoir plus communiquez avec: François Despatis francois.despatis@cssmi.qc.ca

Internet ne tue pas les liens individuels
Contrairement à ce dont on les accuse parfois, Internet et les nouvelles technologies ne tuent pas les relations entre individus, au contraire, et les Américains ne sont pas plus isolés qu'il y a 25 ans, dit une étude du Centre de recherche Pew Internet. http://technaute.cyberpresse.ca/nouvelles/internet/200911/05/01-918590-internet-ne-tue-pas-les-liens-individuels.php?utm_source=bulletinCBP&utm_medium=email&utm_campaign=retention

Avis psychologique
Le changement: à la fois impossible de l'éviter… et nécessaire pour se réaliser http://entete.uqtr.ca/description.php?no_fiche=8688


---------------------------------------------------------------------
Nouveau moteur de recherche pour retrouver un article dans les archives du bulletin Remarquez le moteur de recherche du bulletin sur le site à droite. Il suffit d'entrer un mot significatif et vous obtenez les numéros archivés (des 4 années et 119 numéros) sur le sujet recherché ainsi que les liens Internet consultés. Fameux ! L'essayer, c'est l'adopter. http://quelquechosedelacoc.blogspot.com/

À noter à votre agenda
En 2010, au lieu d’organiser un congrès, nous planifions participer au colloque de l’Ordre qui aura lieu les 2, 3 et 4 juin 2010 au Centre des congrès de Québec sous le thème Évaluer et intervenir : des indissociables de notre pratique. http://www.occoppq.qc.ca/ L'ACOC organisera une journée précolloque pour ses membres.

En 2011, le 9e congrès de l’ACOC aura lieu en partenariat avec l’UQTR
les 1er, 2 et 3 juin. Lien du
diaporama du VIIIe Congrès 2009 http://picasaweb.google.com/ACOCinfo/ACOC2009VIIIeCongres#slideshow

Bruno Tremblay, c.o. secrétaire général de l'ACOC ACOC@videotron.ca


Abonnement au bulletin électronique
Quelque Chose de l'ACOC


Votre courriel :




Les modalités d'inscription au bulletin sont mentionnées sur le site www.quelquechosedelacoc.blogspot.com/2006/08/v-5-no-1-modalits-dinscription-au.html

02 novembre 2009

V 8 No 10: Les représentantes et représentants universitaires

Après l’édition, l'information est ajustée,
s'il y a lieu, sur le site du bulletin

Les représentants et représentantes universitaires (nov. 2009)

Rencontre au campus de Charlesbourg du cégep Limoilou

video

Cliquer sur la flèche pour démarrer la vidéo

Section Nouvelles www.acoc.info
Semaine québécoise de l'orientation du 1er au 7 novembre
Portes ouvertes dans les universités
Conférences sur l'admission en sciences de la santé de l'U. Laval
L'admission universitaire
Programmes universitaires ouverts en janvier 2010
Test d'aptitude aux études dentaires
Un poste de cisep au SAE Université de Montréal

Il nous a fallu 3 ans pour atteindre les 100,000 visiteurs de notre site ACOC.info (décembre 2008) et nous allons atteindre les 200,000 un an plus tard, très bientôt. Nous en sommes présentement à 197,175 visiteurs. C'est formidable! Qui sera le 200 000ème à visiter notre site? Raymond Jean c.o. webmestre

Aide pédagogique individuel(le) Collège Gérald-Godin Fin du concours Le vendredi 6 novembre 2009 Temps plein - projet spécifique d'un an avec possibilité de prolongation www.ameqenligne.com/detail_poste.asp?NoPoste=11435

Collégial
Le lip dub du Département de Techniques d’intervention en loisir du Cégep de Rivière-du-Loup reçoit plusieurs distinctions. www.infodimanche.com/index.asp?s=detail_actualite&id=133034 Plusieurs étudiants et enseignants du département de Techniques d’intervention en loisir du Cégep de Rivière-du-Loup ont participé à la réalisation du lip dub. Le Département de Techniques d'intervention en loisir du Cégep de Rivière-du-Loup a préparé un lip dub pour la rentrée de ses étudiants. Après trois mois de repérage et d'organisation, les 22 membres du personnel et 50 étudiants du département ont réalisé cette vidéo afin de présenter aux nouveaux arrivants leur équipe dynamique. Rappelons qu'un lip dub est un mouvement Internet qui consiste à réaliser une vidéo mettant en scène des membres d'une organisation doublant les paroles d'une chanson. Depuis sa mise en ligne sur le Web, le lip dub compte plus de 2700 visionnements. D'ailleurs, plusieurs internautes ont démontré leur satisfaction en y ajoutant leurs commentaires personnels. La vidéo a également reçu plusieurs distinctions. Parmi celles-ci figurent une diffusion à l'émission L'univers MusiquePlus; la mention lip dub du jour sur le site http://www.lipdubz.com/ , une référence dans le domaine, et une reconnaissance sur le populaire site de réseautage Facebook. Afin de participer vous aussi à la réussite du projet, vous pouvez consulter la vidéo à cette adresse : www.youtube.com/watch?v=_AkjPpPqpWU

Une école secondaire qui s'adapte aux besoins des jeunes pour soutenir leur réussite. L'école secondaire a une vocation particulière et complexe parce qu'elle doit répondre aux besoins diversifiés des jeunes, besoins qui changent tout au long de l'adolescence. Cela pose des défis importants qui interpellent tous les acteurs, et particulièrement le personnel enseignant, compte tenu du rôle crucial qu'il exerce auprès des jeunes du secondaire. Pour l'essentiel, voilà le message livré par le Conseil supérieur de l'éducation dans son avis intitulé Une école secondaire qui s'adapte aux besoins des jeunes pour soutenir leur réussite. Pour réaliser cet avis, le Conseil a donné la parole aux acteurs du milieu en réalisant une importante activité d'écoute auprès de quelque 200 personnes qui travaillent dans des écoles secondaires du Québec identifiées comme ayant su se transformer et s'adapter aux besoins des jeunes qu'elles accueillent. Les jeunes ont des besoins de plusieurs natures, en constante évolution. À l'adolescence, les jeunes changent à grand rythme; ils progressent dans le développement de leur autonomie et évoluent en divers contextes : familial, scolaire et technologique. L'école secondaire est au cœur de cette évolution, de ce passage de l'enfance au statut de jeune adulte. L'ampleur et la complexité des changements qui s'opèrent à l'adolescence sur le plan physique, psychologique et cognitif conditionnent la mission de l'école secondaire de même que le rôle que les adultes exercent auprès d'eux. Les jeunes de 12 à 17 ans ont des besoins d'ordre pédagogique, personnel et social. Des besoins d'ordre pédagogique, car ils veulent mener à terme un projet d'études qui a du sens à leurs yeux. Des besoins d'ordre personnel, car ils traversent diverses étapes critiques de croissance qui les rendent parfois vulnérables sur le plan individuel. Enfin, des besoins d'ordre social, l'école étant un lieu de socialisation important pour eux. Contrairement à certaines croyances et à ce qui peut être véhiculé dans les médias, les jeunes adhèrent à plusieurs valeurs et la famille est pour eux le premier lieu de référence et de soutien. De plus, ils attribuent une grande importance à leurs études et à leur vie professionnelle future. Les amis et la vie amoureuse sont aussi des éléments déterminants tout au long de leur cheminement vers la vie adulte. Ils aspirent au bonheur et ils cultivent l'entraide et le respect. Enfin, les 12 à 17 ans, qui font partie de la génération C, sont en général actifs autant dans les sports que dans leurs loisirs. Le Conseil supérieur de l'éducation invite tous les acteurs de l'éducation à considérer les trois types de besoins des jeunes qui fréquentent le secondaire. Aussi, il formule quatre orientations. D'abord, en raison de la place qu'elle occupe dans la trajectoire de développement des jeunes à l'adolescence, le Conseil souhaite que l'école secondaire soit un milieu de vie qui prend en compte tous les types de besoins des élèves. Le Conseil souligne de plus que les élèves entendus lors des visites dans les écoles ont notamment insisté sur l'importance qu'ils accordaient à la qualité de l'aménagement physique de leur école. Parce que la famille est un lieu d'ancrage pour les jeunes ainsi qu'un acteur majeur dans la réussite et la persévérance scolaires de ceux-ci, la deuxième orientation formulée par le Conseil vise à affermir les relations entre l'école secondaire et la famille. Le Conseil recommande d'ailleurs aux commissions scolaires, aux organismes de représentation des parents et aux membres de conseils d'établissement de faire de la collaboration école-famille un chantier prioritaire de développement au cours des années à venir. Considérant le rôle crucial exercé par le personnel enseignant auprès des jeunes du secondaire, le Conseil considère essentiel de les soutenir dans l'exercice de ce rôle d'adultes significatifs. À cette fin, il préconise différents moyens, notamment d'accroître la diversification de leurs activités professionnelles, pour y inclure de façon particulière des activités associées à la recherche. Enfin, dans un contexte de mobilité du personnel, la quatrième orientation invite les commissions scolaires et les directions d'école à assurer la pérennité des valeurs institutionnelles par des modes d'organisation qui favorisent la continuité dans la réponse aux besoins des jeunes. À cet effet, de l'avis du Conseil, les écoles secondaires ont besoin d'une marge de manœuvre qui permet de s'adapter aux caractéristiques des élèves, de leurs familles et de la communauté environnante. En conclusion, dans le contexte du dévoilement récent de la Stratégie d'action visant la persévérance et la réussite scolaires L'école, j'y tiens!, le Conseil souhaite que cet avis soutienne la réflexion de tous ceux et celles qui ont à cœur la réussite des jeunes. www.cse.gouv.qc.ca/FR/Publications/index.html

Sur le site de Socrate: Le MELS compte-t-il suggérer des cheminements pour les élèves qui ont réussi des cours de l’ancien curriculum du secondaire en science et qui doivent suivre des cours de mise à niveau élaborés en fonction du renouveau pédagogique au secondaire? Réponse de Alexandre Paré : Les enseignantes et enseignants qui ont participé à l’élaboration des cours de mise à niveau en mathématique trouvaient important de suggérer des cheminements pour des élèves ayant réussi des cours de l’ancien curriculum au secondaire (http://www.mels.gouv.qc.ca/ens-sup/ens-coll/Cahiers/mise_a_niveau.asp ), vu le réaménagement important des contenus découlant du renouveau pédagogique et la disparition d’un cours intermédiaire à la 4e et à la 5e secondaire. Le même besoin ne s’est pas fait sentir chez les enseignantes et enseignants qui ont participé à l’élaboration des cours de mise à niveau en science. Le réaménagement n’y est pas aussi important et le cheminement suggéré aurait été des plus intuitifs : l’élève qui a réussi le cours Sciences physiques 416 est en mesure de réussir le cours de mise à niveau Science et technologie de l’environnement de la 4e secondaire; l’élève qui a réussi le cours Sciences physiques 436 est en mesure de réussir les cours de mise à niveau Chimie de la 5e secondaire et Physique de la 5e secondaire. Il est important de noter que ces cheminements sont suggérés et non pas obligatoires. Ce sont les collèges qui sont responsables d’établir les cheminements appropriés pour chacun de leurs élèves, cheminements qui devraient favoriser leur réussite.

Cégeps en région: le ministère au chevet des petites cohortes Des cégeps en région peinent à assurer la survie de programmes qui attirent seulement une poignée d'étudiants. Pour tenter de remédier à la situation, le ministère de l'Éducation accepte de créer un comité pour trouver des solutions. Voilà maintenant deux ans que la Fédération nationale des enseignants du Québec (FNEEQ) réclame des changements dans le financement au collégial, déterminé en grande partie par le nombre d'étudiants. Malgré une aide budgétaire spécifique pour les programmes qui comptent 45 étudiants et moins, certains ne sont plus viables financièrement. Mais les cégeps en région veulent à tout prix éviter de les fermer, pour attirer un maximum de jeunes entre leurs murs. www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/200910/28/01-916117-cegeps-en-region-le-ministere-au-chevet-des-petites-cohortes.php

Fini les poignées de main dans le sport étudiant Les quelque 12 000 jeunes de la région participant à une activité de sport étudiant devront modifier leurs habitudes à compter d'aujourd'hui pour éviter la propagation du virus de la grippe A (H1N1). www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/sports/200910/29/01-916220-fini-les-poignees-de-main-dans-le-sport-etudiant.php

Négociations sectorielles 2010 - Les organisations syndicales du réseau scolaire de la CSQ font connaître leurs demandes pour améliorer les conditions dans les écoles. Bien que tous négocient respectivement au nom de leurs membres aux tables qui leur sont propres, les quatre organisations syndicales ont choisi de se regrouper pour en faire une présentation publique, car leurs revendications respectives sont à la fois complémentaires et harmonisées en ce qui a trait à une des grandes priorités de la prochaine négociation : l'aide aux élèves en difficulté et leur intégration dans les classes ordinaires et dans l'école. En effet, les quatre organisations conviennent de plusieurs principes sous-jacents à leurs demandes : la création d'un environnement permettant la réussite des élèves en difficulté, l'urgence d'établir des balises et des limites à l'intégration de ces élèves en classe ordinaire, la complémentarité des trois catégories de personnel, la continuité des services requis, du matin au soir, et du préscolaire à l'éducation des adultes, de même que la nécessaire prévention des difficultés. "Nous reconnaissons tous que la question de l'intégration des élèves en difficulté dans les classes dites ordinaires est un défi pour l'école publique. Ainsi, les solutions que nous mettons au jeu garantissent le rehaussement de la qualité des services éducatifs offerts à tous les élèves, qu'ils soient ou non en difficulté, tout en assurant au personnel de meilleures conditions d'exercice professionnel", ont convenu M. Guy Savard, vice-président de la FSE-CSQ, M. Serge Laurendeau, président de l'APEQ, M. Jean Falardeau, président de la FPPE-CSQ et Mme Diane Cinq-Mars, présidente de la FPSS-CSQ. "Nous sommes fermement convaincus que les demandes présentées aux négociateurs du gouvernement amélioreront la qualité des services éducatifs dans les écoles. Par ailleurs, il faut se rappeler que pour attirer et retenir le personnel du réseau scolaire, il faut leur offrir des conditions de travail qui soient globalement intéressantes. Ce sont donc des demandes pragmatiques qui donneront des résultats concrets, surtout quand on veut faire de l'éducation une réelle priorité nationale", ont conclu les porte-parole. Les principales demandes identifiées par chacune des organisations sont les suivantes : Pour la FSE et l'APEQ, les cibles sont les suivantes : 1. Les difficultés liées à l'intégration des élèves HDAA 2. Les règles de formation des groupes d'élèves 3. La précarité. Pour la FPPE-CSQ, les objectifs sont les suivants : 1- Améliorer la réussite des élèves 2- Améliorer l'attraction et la rétention du personnel 3- Améliorer la conciliation famille-travail. Les demandes de la FPPE sont semblables du côté francophone et anglophone. La FPSS-CSQ a identifié les thèmes suivants : 1- Améliorer la conciliation famille-travail 2- Améliorer la stabilité et la sécurité d'emploi 3- Améliorer l'employabilité et l'accessibilité aux postes 4- Améliorer l'organisation du travail. On peut trouver plus d'information et de détails sur les demandes des organisations au http://www.csq.qc.net/ et sur le site internet de chacune des fédérations.

Universitaire
Inauguration du pavillon de la Santé à l’Université du Québec à Trois-Rivières www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/200911/03/01-917787-luqtr-inaugure-son-pavillon-de-la-sante-.php

Les mathématiques ne sont plus perçues comme un domaine masculin On dit des stéréotypes qu'ils ont la vie dure, mais il en est au moins un qui serait en train de changer: l'idée selon laquelle les garçons seraient meilleurs que les filles en mathématiques n'aurait plus cours chez les adolescents de 14 à 16 ans. Même que la perception favorable aux garçons serait en train d'être renversée au profit des filles. C'est ce que montrent les travaux de doctorat d'Isabelle Plante, réalisés au Département de psychologie sous la direction de Manon Théorêt et Olga Favreau. La doctorante a voulu savoir qu'elle était l'opinion des élèves d'aujourd'hui à l'égard de deux perceptions qui seraient les produits de stéréotypes sociaux: les mathématiques comme discipline où les garçons réussissent mieux que les filles et le français comme chasse gardée des filles. «Les choses étaient perçues ainsi dans les années 70, mais on ne savait pas comment les jeunes voient les choses à présent, souligne Isabelle Plante. Mes travaux sont les premiers à revoir ces stéréotypes.» www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-sociales-psychologie/les-mathematiques-ne-sont-plus-percues-comme-un-domaine-masculin.html

À la recherche d'infirmières bachelières L'Ordre des infirmières lancera mardi une campagne pour faire la promotion du DEC-BAC. Alors que s'ouvre lundi matin à Québec son congrès annuel, l'Ordre des infirmières s'inquiète du peu d'intérêt pour la formation qui allie cégep et université, craignant que les infirmières bachelières ne soient plus assez nombreuses pour répondre aux besoins grandissants du réseau de la santé. Depuis 2001, les étudiants en soins infirmiers inscrits au diplôme d'études collégiales (DEC) de trois ans ont la possibilité d'étudier deux années supplémentaires pour obtenir un baccalauréat. Un combo DEC-BAC, comme on l'appelle dans le jargon, qui permet de sauver une année d'études. Or ce parcours est de moins en moins populaire depuis quelques années. En 2004, 40 % des finissants au DEC en soins infirmiers poursuivaient leurs études au baccalauréat, une proportion qui a chuté à 32 % l'an dernier. «Ça nous inquiète, lance Julie Poirier, présidente du comité jeunesse de l'Ordre des infirmières. Dans les années à venir, les soins seront de plus en plus complexes et les départs à la retraite seront nombreux. On a besoin d'infirmières qualifiées.» Pour expliquer cette baisse, Mme Poirier évoque l'attrait du marché du travail et la difficulté de concilier boulot et études. C'est pourquoi l'Ordre des infirmières lancera demain une campagne pour faire la promotion du DEC-BAC. Une tournée d'une quarantaine de cégeps sera réalisée pour sensibiliser les étudiants à l'importance de la formation universitaire. «On veut les inciter à penser à long terme. Il faut leur faire voir qu'il y a beaucoup plus de possibilités de carrière avec un baccalauréat», explique Mme Poirier. www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/200910/25/01-914950-a-la-recherche-dinfirmieres-bachelieres.php


L'UQTR: une jeune université vraiment en santé! Avec des records d'inscriptions, des finances saines et de la recherche productive, l'UQTR est loin de la crise de la quarantaine, affichant plutôt des airs de jeunesse et de santé qui ont visiblement impressionné les membres de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières. www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/economie/200910/29/01-916205-luqtr-une-jeune-universite-vraiment-en-sante.php

Copier-coller égale tricher. L’Université entend faire échec au plagiat. Depuis le début janvier et jusqu’à la fin décembre 2009, 501 étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l’administration (FSA), répartis dans 10 cours de premier ou de deuxième cycle, participent à un projet pilote facultaire centré sur le logiciel Turnitin, un outil de détection du plagiat. «Un seul cas a été détecté avec Turnitin, indique André Gascon, vice-doyen à la formation et aux affaires étudiantes de la FSA. Ce qui semble donc ressortir est que le logiciel a un effet dissuasif important.» www.aufil.ulaval.ca/articles/copier-coller-egale-tricher-19951.html

CERTIFICAT EN ANIMATION 3D ET EN DESIGN NUMÉRIQUE Programme d’études de 1er cycle de l'UQAC offert à Montréal au Centre NAD 30 crédits à temps complet échelonnés sur deux trimestres à l’automne et à l’hiver (30 semaines; 450 heures) Éligible au programme de prêts et bourses du gouvernement. S'adresse à l'étudiant intéressé par les industries créatrices de 3D du cinéma, de la télévision et du jeu vidéo. Admissions pour la session de janvier 2010 jusqu'au 1er novembre 2009. Visites guidées du Centre NAD 19 novembre et 3 décembre 2009 de 17h30 à 19h00. L'étudiant peut réserver sa place par courriel en envoyant son nom et numéro de téléphone à info@centrenad.com Le Certificat en animation 3D et en design numérique vise à amener l'étudiant à contribuer de manière réfléchie à la richesse conceptuelle de la création 3D. Il offre des bases solides permettant à l'étudiant de mieux exploiter son potentiel créatif par l’acquisition de notions fondamentales d’animation traditionnelle, de dessin et de principes de design. Au terme de cette formation, l'étudiant aura réalisé un projet d’animation 3D complexe en fonction de critères et contraintes propres à l’industrie du cinéma et de la télévision ou du jeu vidéo. Ce certificat permet de mieux comprendre le contexte de création et de production des industries créatrices de 3D du cinéma, de la télévision et du jeu vidéo. Les cours traitent, entre autres, des principes de l’animation traditionnelle, des critères esthétiques dans la création d’objets ou de personnages, des événements et acteurs majeurs qui ont marqué l’histoire de l’infographie, de la conception et réalisation d’une cinématique, d’animation de personnages, de modélisation organique, de création d'un story-board, de dessin d’observation, de photographie, etc. Les logiciels utilisés sont : Photoshop, SoftimageXSI et 3DS max d’Autodesk. Ce programme s’adresse aux candidats possédant un talent artistique, créatifs, passionnés par les arts visuels et numériques et qui rêvent d’évoluer dans une industrie innovante et dynamique offrant des perspectives de carrières intéressantes.Ce programme est destiné aux étudiants qui terminent leur cheminement collégial ou universitaire dans un domaine des arts visuels (arts plastiques, graphisme, infographie, cinéma, télévision, photographie, intégration multimédia, architecture, design industriel, etc.) ainsi qu’à certaines personnes engagées dans un processus continu de formation ou déjà sur le marché du travail et possédant une expérience pertinente en art visuel. En fin de parcours, l'étudiant aura constitué un portfolio illustrant les grands concepts de l’animation 3D tels que : la modélisation, l’animation, les textures, l’éclairage et le rendu. L'étudiant pourra alors intégrer le marché du travail en tant qu’artiste 3D pour la conception de jeux vidéo ou la postproduction numérique, se diriger vers d’autres formations universitaires ou, possiblement, poursuivre sa formation au Centre NAD dans le cadre d’un baccalauréat en animation 3D et en design numérique présentement en cours de développement. Veuillez noter que les programmes en animation 3D et effets visuels en cinéma et télévision et en design et arts numériques en jeux vidéo ne seront pas offerts à la session d'hiver 2010. http://wprod6.uqac.ca/programmes/desc_prog.html?code=4067

Les parcours éducatifs et scolaires : quelques balises conceptuelles. Transitions www.uquebec.ca/transitions/Presentation-Transitions-.pdf est un projet de recherche et de transfert de connaissances qui entend proposer de nouveaux éléments de compréhension sur la situation des inégalités scolaires dans l’enseignement postsecondaire au Canada selon le double point de vue de l’accès et de la persévérance. www.uquebec.ca/capres/fichiers/art-Transitions-Note-3-nov09.shtml

Les étudiants de première génération: un concept prometteur? www.uquebec.ca/capres/fichiers/art-Transitions-Note-3-nov09.shtml

Les phénomènes paranormaux enseignés à l'UQTR Les fantômes, les maisons hantés, la magie, les démons. Voilà des sujets délicieusement horribles pour les petits monstres qui prennent d'assaut les rues à l'Halloween, en quête de bonbons et de gâteries. www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/200911/03/01-917997-les-phenomenes-paranormaux-enseignes-a-luqtr.php

Formation, documentation
Les salaires ont baissé en 2008 et devraient encore reculer en 2009 http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/macro-economie/200911/03/01-917889-les-salaires-ont-baisse-en-2008-et-devraient-encore-reculer-en-2009.php

Stresseurs associés à Noël : finances, nostalgie et surcharge www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=4819

OMS: les téléphones cellulaires liés à un risque accru de tumeurs cérébrales www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7251

Stress: le thé vert aiderait à réduire la détresse psychologique www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7253

Nouvelle mouture du répertoire PPO http://repertoireppo.qc.ca/ Le Répertoire PPO est conçu en fonction des contextes pédagogiques du Projet personnel d’orientation (PPO) et Exploration de la formation professionnelle. Ce catalogue électronique facilite la recherche et le partage d’outils pédagogiques numériques permettant l’exploration de secteurs professionnels ou de formation ainsi que l’expérimentation de situations concrètes. Le Répertoire PPO est une application pédagogique offrant l’utilisation d’un forum de discussion, d’un agrégateur, d’un blogue et d’autres ressources numériques. www.recitdevprof.qc.ca/article.php3?id_article=143


---------------------------------------------------------------------
Nouveau moteur de recherche pour retrouver un article dans les archives du bulletin Remarquez le moteur de recherche du bulletin sur le site à droite. Il suffit d'entrer un mot significatif et vous obtenez les numéros archivés (des 4 années et 119 numéros) sur le sujet recherché ainsi que les liens Internet consultés. Fameux ! L'essayer, c'est l'adopter. http://quelquechosedelacoc.blogspot.com/

À noter à votre agenda
En 2010, au lieu d’organiser un congrès, nous planifions participer au colloque de l’Ordre qui aura lieu les 2, 3 et 4 juin 2010 au Centre des congrès de Québec sous le thème Évaluer et intervenir : des indissociables de notre pratique. http://www.occoppq.qc.ca/ L'ACOC organisera une journée précolloque pour ses membres.

En 2011, le 9e congrès de l’ACOC aura lieu en partenariat avec l’UQTR
les 1er, 2 et 3 juin. Lien du
diaporama du VIIIe Congrès 2009 http://picasaweb.google.com/ACOCinfo/ACOC2009VIIIeCongres#slideshow

Bruno Tremblay, c.o. secrétaire général de l'ACOC ACOC@videotron.ca

Abonnement au bulletin électronique
Quelque Chose de l'ACOC


Votre courriel :




Les modalités d'inscription au bulletin sont mentionnées sur le site www.quelquechosedelacoc.blogspot.com/2006/08/v-5-no-1-modalits-dinscription-au.html